RAPPORT DE LA COMMISSION DES COORDINATEURS DU 31 JANVIER 2021

Bonjour à tous, le 31 janvier dernier s’est tenu la commission des coordinateurs, voici un condensé de ce qui s’est dit pour vous faire voir que nous travaillons 😉

Préambule :

Un point a été fait sur les valeurs de la FFMC. Il est demandé de faire attention aux échanges sur les réseaux sociaux et avoir de la modération. On sait comment des petites invectives peuvent faire mal à notre beau mouvement. Si querelles de personnes il doit avoir, il faut que cela se fasse qu’entre ces personnes (téléphone, mail personnel…) mais pas sur les réseaux.

Le Contrôle technique des 2 roues : C’est le règlement européen qui ordonne le CT pour 2022. L’Etat français n’est pas prêt au niveau des infrastructures ni en matériel ni en humain. Le CT est l’affaire de tous et n’a jamais démontré sa nécessité par la baisse constante de la mortalité des 2 roues. A savoir que le contrôle technique automobile n’a jamais montré son efficacité surtout lorsque l’on voit circuler des épaves. Pour les motards, on sait que chaque individu entretien sa moto, il en va de sa sécurité.

Il faut que le BN soit clair sur sa position de dire un « non » catégorique. Si on négocie pour un contrôle technique à la revente, on risque de ne pas pouvoir éviter le contrôle périodique. Nous sommes tous d’accord pour le « non » catégorique et donc pas de négociation.

Tous d’accord pour la pro activité, garder une longueur d’avance et manifestations envisagées et voir même une manifestation nationale. Il ne faut surtout pas attendre que les contrôles soient mis en place pour intervenir. Il faut empêcher cela.

ZFE : Nous sommes tous concernés et toutes les antennes doivent s’emparer de la question. Il sera de plus en plus difficile de circuler dans les villes avec les moteurs thermiques. Il faudrait arriver à leur faire comprendre que le deux-roues motorisé est « la solution » et non la pollution. Socialement c’est inadmissible, nous n’avons pas tous les moyens de s’offrir des moteurs hors prix. Dans certains pays les motos sont exclues des ZFE, il faudrait parvenir à la même chose. Nous avons des arguties en notre faveur, en outre des études de l’ANSES qui démontre que l’augmentation des 2RM améliorerait la qualité de l’air ainsi que la fluidité de la circulation. Des coordinateurs préconisent de s’associer avec des associations d’automobilistes sur ce sujet, nous sommes tous concernés.

La ZFE est l’affaire de tous, il faut être solidaire, nous avons des documents et surtout des arguments. Il serait intéressant d’inviter les collectivités locales pour débattre car socialement c’est un réel « gros problème ». L’écologie n’est qu’un prétexte. En plus, il faudrait bien diffuser l’information car les gens sont très mal informés de ce qui les attend.

Le rôle du coordinateur / de la commission dans la construction du projet associatif

La formation du militant.

Des besoins de formation pour adhérents qui arrivent se font sentir. Ainsi que pour les nouveaux coordinateurs. Actuellement, il est difficile d’assumer des formations, certaines peuvent être faite par vidéo-conférence, mais pas tout. Beaucoup sont du ressort du présentiel et actuellement avec le Covid la FFMC est bloqué. Le planning a été retravaillé, tout est reporté d’une année. Il est prévu une formation zéro au modèle ERJ +, pour les assises 2021 un espoir de faire une formation JT.

Il serait intéressant de former un noyau dur qui pourrait former un référent pour pouvoir faire des formations ERJ régionales. On gagnerait en efficacité et cela libérerait de l’énergie ainsi que des économies.

Le CDR a une priorité dans la mise en place des formations, ça fait partie du programme y compris la formation des ERJ + dans les régions. Il ressort également de la réunion un besoin de formation politique qui fait défaut.

Sur le cloud, on trouve des documents pour les coordinateurs avec toutes les informations pour des formations.

Rôle du Coordinateur :

Il existe un document source à disposition de tous les coordinateurs où on y trouve beaucoup

d’informations. Il faudrait peut-être le mettre au goût du jour mais il a le mérite d’être lu.

Il faudrait peut-être travailler ensemble la vie du coordinateur dans l’association etc… Comment retravailler les projets FFMC. Organiser les mises à niveau d’informations pour les coordinateurs. Ça pourrait être aussi des groupes de réflexions pour travailler autour des discussions comme par ex les ZFE.

Le rôle du coordinateur c’est celui qui s’y connaît. C’est le porte parole et devant la presse, il parle au nom de son antenne.

Le Covid a fait des ouvertures sur les réunions en visio-conférence ce qui pourrait élargir les réunions à ceux qui ne peuvent pas se déplacer.

En ce qui concerne le mixe : réunion en présentiel et réunion en visio-conférence, le BN travaille dessus. Il y a des idées de tout le monde.

Modération de la liste des coordinateurs (charte modération en pièce jointe)

Actuellement ils sont 2 modérateurs : Eric et Christian. Un troisième ne serait pas de trop. Depuis une quinzaine de jours beaucoup de choses sont rentrées dans l’ordre. Un constat est fait : les messages sont beaucoup plus structurés, plus calmes. C’est tout à fait gérable.

La CIF « Circulation Inter-File »

A savoir, la circulation inter-file a toujours été interdite. Mais depuis 2016, il y avait un essai. Historiquement il y a eu une réunion mais la FFMC n’a été prévenu que 4 jours avant pour une présentation de ces conclusions du CEREMA. Le communiqué de presse était prêt mais la rédaction de l’AFP l’a reçue avant la DSCR et le « Parisien » a fait des titres à la « con ». A Paris, la FFMC a été attaqué de toute part et elle a régi super vite.

A savoir : la FFMC a travaillé avec les pouvoirs pour la mise en place du CIF comme il se fait dans d’autres pays. La CEREMA a fait son boulot mais comme il y a eu une petite hausse d’accidentalité, l’expérimentation va continuer mais dans d’autres ville comme Bordeaux. Il est demandé de nous impliquer sur les inter-files, des panneaux vont être inclus.

Nous avons des arguments pour faire appliquer ces essais qui seraient plus efficaces sur tout le territoire : moins de pollution, plus de fluidité, moins de bouchons etc… et que cela devienne définitif. Sachant qu’il y a des pays où des voies sont réservées aux 2RM sur les grands axes routiers.

Il serait également intéressant de leur faire comprendre qu’une comparaison n’est pas unique. Que l’on jauge également l’attitude des automobilistes qui roulent également en inter-file ou qui changent de voie tous azimut. Il faut également qu’ils prennent conscience qu’un motard en file est bien plus en danger qu’en inter-file. Il est envisagé de faire une vidéo pour montrer ce qu’il se passe en réalité dans les files et inter-files.

A savoir : notre meilleur VRP c’est la sécurité routière.

Le circuit d’Albi

Le circuit d’Albi est  emmerdé par une association de riverain qui a déposé plainte pour le bruit. Il y plusieurs plaintes. Chaque plainte est jugée à part. Le circuit d’Albi est condamné à payer des amendes. Il y a une réflexion au sein de la FFMC si on se porte partie civile auprès d’eux ou pas.

Il ressort de la discussion qu’il ne faut pas bouger et surtout pas de manifestation qui serait contre-productif. Ils sont parfaitement conscients que s’il y a besoin on sera là.

Le Circuit de Lézennes (Nord) est en difficulté aussi et la FFMC est sur le coup.

CNSR (Conseil National de la Sécurité Routière) plan sécurité routière 2 roues motorisés

Il y a une réunion plénière mercredi 3 février 2021. Il y a un document de 25 pages à lire pour mercredi. A l’intérieur il y a un rapport sur les 2RM. Ces gens-là réinventent les roues, ils nous ressortent la répression et tout le reste c’est déjà vu, entendu, débattu, On prépare la riposte avec le BN.

La SIAM souhaite qu’on fasse une réponse au CNSR, si on représente 22 % sur les 2 % de tués ça serait bien qu’on ait la prise de parole.

Le cas échéant France va demander que la FFMC soit porte-parole.

La FFM ne fait plus partie du CNSR. Donc la FFM n’est plus représentée. Il faudrait voir si le BN veut bien les contacter et les associés à une prise de parole.

Rien n’a été fait depuis un an par contre, les experts ont travaillé et nous n’avons aucun retour.

Le rapport démontre une grande méconnaissance de la moto et des motards

C’est un sujet ultra-sensible. Du coup, il faut se tenir prêt et qu’on remette du monde dans la rue. Prévoir une grande manifestation nationale sur Paris et que les motards de province participe.

En ce qui concerne les dérogations pour les personnes qui rentrent pendant le confinement, on peut se procurer des documents sur la ligue des droits de l’homme.

Il faut savoir qu’il est anticonstitutionnel d’interdire une manifestation.

Les ralentisseurs :

C’est un sujet préoccupant, il y en partout et ça devient délirant. Il y a des ralentisseurs anciens qui ne sont plus entretenus par les mairies. 40 millions d’automobilistes a lancé une action à ce sujet, il serait peut-être intéressant de se rapprocher d’eux. Un rappel : « La Provence » avait fait un article suite à une grosse enquête informant que beaucoup de ralentisseurs sont illégaux. Cet article a été relayé dans la revue de presse.

La FFMC pense faire des manifestations voir même une manifestation nationale pour dénoncer la non-conformité de ces ralentisseurs.

Des idées : faire remonter les informations aux forces de l’ordre, initier l’aspect juridique et peut-être que les maires feront le travail sur le reste.

Les normes pour les infrastructures sont dans le rapport du CEREMA. Il faut les lire, il y a beaucoup d’informations à disposition.

En question diverses d’autre sujet ont été débattu comme la carte grise pour les véhicules de plus de 10 ans, il y a un nouvel article dans la loi de finance il faut en discuter. La décision pour la carte grise est complètement illogique et va être étudiée.

Le bruit : la nuisance sonore pourrait déboucher à des interdictions de circuler comme par exemple dans les Vosges ou à des plaintes comme pour le circuit d’Albi.

ludovic@ffmc11.fr

articles similaires

Non, et encore non au CT

Non, et encore non au CT

La FFMC 11 est en deuil

La FFMC 11 est en deuil

Bonne et heureuse année

Bonne et heureuse année

Suspension de toutes nos actions

Suspension de toutes nos actions